Menu

Engagés plus que jamais contre la 2e vagueFTI Consulting: Impacts de la COVID-19 sur les projets verticaux et horizontauxBonnes vacances d'été!COVID-19: formulaire de demande de compensationProjet de loi 61: la CEGQ déçueArticle de De Grandpré Chait3 éléments cruciaux pour réussir son 1er projet BIM comme entrepreneurFournisseurs engagésCOVID-19: comitésCOVID-19: la CEGQ dans les médiasArticle de FTI ConsultingCOVID-19 : impacts sur les chantiers de constructionDevenez un entrepreneur engagéFront commun des associations d’entrepreneurs auprès de l’Autorité des marchés publicsRetour sur les rencontres du comité avis de changement et annexe 6Cautionnement offert par la CEGQRétablir l'équité fiscale pour les petites entreprises au QuébecLe secteur municipal traîne de la patte dans le dossier des retards de paiementLa CEGQ élit son conseil d'administration 2020/2021Jean-François Mercier est inscrit au congrès. Et vous?Édito du PDG: le gouvernement amorce les travaux pour rendre le BSDQ plus équitableLe comité BSDQ en actionLa réforme du BSDQ à l'ordre du jour du gouvernementC'est parti pour notre tournée régionale!Eric Côté à Toronto pour faire avancer la question des délais de paiementEric Côté au Secrétariat du Conseil du Trésor!Résultats du sondage sur les agents de sécurité (prévention)La CEGQ dans les médias: lettre ouverteBonnes vacances!La CEGQ dans les médias: où est l'entente Canada-Québec en habitation?Rapports journaliers: lancement de DreevenAllègement réglementaire et opportunités du secteur privéProjet de loi C-97: Eric Côté était à la Chambre des communes jeudiÉditorial - dossiers chauds à surveiller en 2019Éditorial - De nouveaux alliés pour mieux défendre les entrepreneurs générauxLa championne de vélo Audrey Lemieux a un message pour vous!Inondations 2019: le formulaire d'engagement est maintenant disponibleÉditorial - Ce que la CEGQ fait pour vousLa CEGQ dans les médias: sols contaminésLoi fédérale sur le paiement rapide des travaux de constructionUn partenariat prometteur pour la mise à jour du Journal de chantierUne pénurie qui va «faire très mal»: la construction de bibliothèques et d’écoles pourrait être remise à plus tardRetards de paiement: le comité de suivi des projets pilotes de la CEGQ déjà en actionRetards de paiement : la Coalition salue le gouvernement fédéral qui entend agir… pendant que des mesures sont actuellement testées au QuébecProjet de politique d'inclusion de la ville de MontréalÉlection du conseil d'administration 2019/2020Joyeuses fêtes!Retards de paiement : Les deux premiers appels d'offres sont maintenant accessibles sur le SEAOLoi 90 : Contribuez à la mutuelle de formation de la CEGQ et versez moins à Revenu QuébecFaire de la main-d'oeuvre la priorité économique #1 du nouveau gouvernementGrappe de la construction : les dernières nouvellesRetards de paiement : la CEGQ dans les médiasCCQ - Services des comptoirs régionauxRetards de paiement au fédéral Retards de paiement au provincialMobilisation contre la formule du plus bas soumissionnaireGrappe de la constructionLa CEGQ dans les médiasPartenariat et formation : la CEGQ recruteGrève des grutiers : l'évaluation des dommages se poursuitCEGQ dans les médiasOrdonnace provisoire Grève des grutiersGrappe dans le secteur de la constructionGrève et moyens de pression par les grutiers dans l’industrie de la construction : la CCQ est vigilanteAppel d’offres public : la Ville de Montréal met à jour le CCAG et l’IAS Changements réglementaires CCQMembres du jury 2018Le budget québécois 2018CCQ - Lutte à la concurrence déloyaleVille de Montréal - Changement dans les dépôts de soumissions publiquesPremière rencontre entre l’AEGC et ses membres

FTI Consulting: Impacts de la COVID-19 sur les projets verticaux et horizontaux

Par Geoffroy Bertrand, ing., MBA, PMP / FTI Consulting


La COVID-19 a bouleversé l’industrie de la construction au Québec. L’implantation de nouvelles mesures sanitaires par la CNESST qui incluent notamment la distanciation physique sur les chantiers et des mesures d’hygiènes additionnelles se traduit par des pertes de productivité importantes pour les entrepreneurs québécois. Alors que la reprise des chantiers est maintenant complétée, les premières statistiques sur la productivité des chantiers post-COVID-19 fusent de toutes parts. À la lumière de ces études, deux constats s’imposent:

(i) Les études sont unanimes; les chantiers font face à une importante perte de productivité (11% à 35%) et,

(ii)Une importante variance existe entre les résultats de ces
études, tel que démontré dans le tableau ci-dessous.

 



Ce deuxième constat peut être expliqué partiellement par les échantillons de projets choisis pour les études. Dans cet article, nous parlerons de nos constats sur les projets verticaux et horizontaux ainsi que des recommandations pour documenter et mitiger les impacts de perte de productivité sur vos chantiers.

 

Projets verticaux (bâtiment/station souterraine)

À travers nos mandats réalisés dans les derniers mois, nous remarquons une tendance émergeante : les projets verticaux ont été les plus durement frappés par la COVID-19. Ceci peut notamment être expliqué par la densité importante de travailleurs sur ces types de chantier et le fait que ce type de projet requiert une grande quantité de travail manuel.

La clé pour mitiger l’importante perte de productivité sur les projets verticaux repose sur une bonne planification de projet. Pour documenter et mitiger les impacts de la COVID-19, nous suggérons de réévaluer et retravailler l’échéancier de référence afin de:

(i) Subdiviser les étages par zone pour avoir un meilleur contrôle et une meilleure répartition de la main-d’œuvre sur le projet,

(ii) Échelonner l’arrivée et le départ des sous-traitants/employés afin d’éviter les goulots d’étranglement lorsqu’une marge existante est présente dans l’échéancier et,

(iii) Augmenter la marge entre les travaux planifiés des différents corps de métier pour réduire le chevauchement entre eux.

 

Projets horizontaux (voirie, oléoduc, transport, etc.)

La tendance de perte de productivité généralisée évoquée à la section précédente ne semble pas être aussi catégorique sur les projets horizontaux. Ces derniers reposent davantage sur de l’équipement et requièrent généralement moins de main-d’œuvre. Ce dernier facteur, combiné au fait que ces projets se déroulent à l’extérieur et possèdent un nombre important d’accès, explique que la perte de productivité est moins généralisée et moins importante sur les projets horizontaux. Certains projets horizontaux ont même su bénéficier des impacts de la COVID-19, dont notamment quelques projets de pavage dû au volume de circulation réduit. Malgré cette exception à la règle, les projets horizontaux ont tout de même été impactés par la COVID-19. À titre d’exemple, les projets d’égouts et d’aqueduc sont présentement impactés par les délais accrus de livraison de composantes standards de puisards et regards. Pour documenter les impacts, nous suggérons aux entrepreneurs de:

(i) Procéder à l’incorporation d’impacts (fragnet) dans votre échéancier lorsque les retards sont quantifiables (ex: retard de livraison) et,

(ii) Tenir quotidiennement un registre détaillé des quantités complétées afin d’être en position de mesurer, suivre et, au besoin, contrôler votre productivité en chantier. Ces données pourront aussi servir en cas de litige futur.


Conclusion

Malgré l’apparition d’études sur la perte de productivité résultant de la COVID-19, il demeure que les entrepreneurs devront démontrer leur perte de productivité réelle et associer cette perte à des facteurs qui ne sont pas de leur responsabilité (démonstration de cause à effet). À ce titre, il convient de faire la distinction entre coûts additionnels et perte de productivité. Il est important de ségréger le temps consacré au respect des nouvelles mesures sanitaires (coûts additionnels) de la perte de productivité survenue lors de l’exécution du contrat de base. Ces coûts ont de fortes chances d’être traités séparément par le donneur d’ouvrage dû au caractère fondamentalement différent du bien-fondé.