La CEGQ salue la réforme proposée par le président du Conseil du trésor pour encadrer l’octroi et la gestion des contrats publics.

La CEGQ salue la réforme proposée par le président du Conseil du trésor pour encadrer l’octroi et la gestion des contrats publics.


Montréal, le 6 novembre 2015 - La Corporation des entrepreneurs généraux du Québec accueille favorablement le « Passeport Entreprises » présenté par le président du Conseil du Trésor, monsieur Martin Coiteux. Les principes qu’il contient vont surement contribuer à corriger plusieurs omissions de la Loi sur les contrats des organismes publics et de ses règlements.

La CEGQ a déposé devant la Commission Charbonneau un livre blanc sur l’octroi et la gestion des contrats publics. Cet ouvrage identifie les principales lacunes des règles qui gouvernent les marchés publics et responsables de nombreux dérapages entendus devant la Commission Charbonneau. La CEGQ y a également fait 16 recommandations pour corriger le tir dans le but de redonner confiance à nos concitoyens aux marchés publics.

« Nous sommes fiers de retrouver plusieurs de nos recommandations dans cette politique de gestion contractuelle, cite monsieur Benoît Lussier, le président de la CEGQ. À titre d’exemples, les recours des fournisseurs en période d’appel d’offres, la création d’une instance de surveillance des marchés publics, une refonte des processus de sélection, l’imposition de conditions contractuelles standards et l’ouverture des marchés publics à la concurrence. »

La CEGQ accueille également favorablement le fait que le gouvernement consulte davantage les instances de l’industrie et reconnaisse que les importants retards de paiements pour les projets de construction contribuent à éloigner de nombreux fournisseurs des contrats publics, ce qui exerce une pression à la hausse sur les coûts des infrastructures publiques. Cette situation doit également être corrigée dans les projets de construction du secteur privé.

La CEGQ assure les instances qui gouvernent les marchés publics de sa collaboration afin d’y apporter d’autres améliorations, donner suite aux recommandations de la Commission Charbonneau et reformuler certaines règles de marchés publics dans le but de forcer l’ouverture de concurrence à tous les niveaux d’acquisition, puisqu’il s’agit du meilleur moyen pour prévenir la collusion et la corruption.

À propos de la Corporation des entrepreneurs généraux du Québec.

Créée en 1996, la Corporation des entrepreneurs généraux du Québec regroupe exclusivement les entrepreneurs généraux en bâtiment, qui œuvrent principalement dans le secteur ICI (industriel, commercial et institutionnel). Ses membres se voient notamment confier la majeure partie des travaux en entreprise générale des bâtiments publics et privés.

 

Renseignements : Pour information, communiquez avec M. Luc Martin ing. , lmartin@cegq.com