CATALOGUE DES FORMATIONS

Bienvenue dans notre catalogue de formations. À la CEGQ, nous nous engageons à renforcer la visibilité, la solidité et la pertinence pour nos membres. En collaboration avec l'Académie des entrepreneurs généraux (ADEG), nous vous proposons une variété de formations novatrices conçues pour développer vos compétences.

Explorez dès aujourd'hui notre catalogue de formations pour découvrir l'étendue de notre offre.

Recherchez-vous une formation sur mesure pour votre entreprise ou avez-vous des questions? N'hésitez pas à contacter notre équipe de formation par courriel à formation@cegq.com ou par téléphone au 514 325-8454 poste 45.

Le saviez-vous?

L'ADEG bénéficie de la reconnaissance de la Commission des partenaires du marché du travail en tant que mutuelle de formation. En qualité d'organisme habilité à recevoir vos contributions non utilisées, elle vous assiste dans le respect de l'obligation de formation stipulée par la Loi favorisant le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre (loi du 1%). En d’autres termes, les paiements effectués à l’Académie ou les dépenses engagées pour ce type de mutuelle sont considérés comme des dépenses de formation admissibles pour votre personnel.

Si vous souhaitez contribuer, nous vous invitons à remplir le formulaire disponible en cliquant ici.

 

LÉGENDE

Création de valeur par une meilleure gestion des résidus de CRD sur les chantiers

1 heure

 

SOUS-CATÉGORIE: AUTRES SUJETS

#RBQ: 5803-2236-F078

 

Attention! Vous devez être connecté à votre Espace Membre pour avoir accès au tarif Membre de la CEGQ.

Formateurs: Marie-Josée Roy, Julie Fouquet Louis Désourdy

Nombre total des heures de formation: 1h

 

Description

Saviez-vous que seulement 47 % des résidus de construction, rénovation et démolition (CRD) sont recyclés ou valorisés alors que l’objectif est minimum 70%?* Est-ce que la gestion des matières résiduelles sur vos chantiers (CRD) est un casse-tête pour votre entreprise? Quel est le lien avec les critères ESG (environnement, social, gouvernance) des donneurs d’ouvrage?

Ce panel vise à vous présenter deux projets inspirants (entrepreneur général et initiative régionale) qui vous donneront des pistes de solutions afin de mettre en place des actions mobilisatrices, payantes et responsables sur vos chantiers et dans l’ensemble de votre entreprise. En plus de répondre à vos questions, nous allons présenter chaque projet incluant l’approche et les outils utilisés, les défis et comment les surmonter, les retombées positives et les recommandations.

*Référence : Politique québécoise de gestion des matières résiduelles – Plan d’action 2019-2024 : Bilan de mi-parcours (Recyc-Québec)

 

Biographie

Marie-Josée Roy

Marie-Josée Roy est fondatrice de MJR Développement durable qui a pour mission d’accompagner les entreprises en croissance à améliorer leur performance globale (prospérité, personnes, planète). Déjà, elle a aidé plus de 30 organisations à prendre avec succès le virage développement durable (B Corp, BNQ 21000, ODD) et plus de 45 PME manufacturières à réaliser des économies par la réduction de leurs impacts environnementaux. Marie-Josée a formé plus de 500 gestionnaires et dirigeants dans le cadre du MBA à l'Université de Sherbrooke sur les enjeux de la responsabilité sociétale dans les entreprises depuis 2017.  Elle fait partie des experts d’Entrechefs PME et du Fonds Ecoleader.

 

Julie Fouquet

Dans le cadre de son double baccalauréat en génie civil/Liberal Arts, Julie Fouquet fait ses premiers pas chez Construction Longer comme stagiaire en 2007. Aujourd’hui directrice de projets, elle coordonne principalement des projets de grandes envergures, présentant une complexité technique et logistique particulière. En tant que directrice du développement organisationnel également, Julie travaille à améliorer la responsabilité sociale de l’entreprise (RSE), notamment en chapeautant les différentes initiatives relativement aux facteurs ESG, comme celui de la certification B Corp, de la gestion des matières résiduelles et de l’économie circulaire. Animée par un grand sens de l'organisation et de l'amélioration continue, elle se dit qu'il y a toujours place à faire mieux!

 

Louis Désourdy

Louis Désourdy, président et directeur général des entreprises du Groupe Désourdy.

C’est en 2012, lors de l’acquisition des Entreprises Choinières à Bromont, aujourd’hui connue sous le nom d’Excavation Désourdy, que débute réellement l’histoire du Groupe Désourdy.

En 2017, voyant un intérêt de grandir l’entreprise, Louis fait l’acquisition de Roch Vallières inc et devient ainsi propriétaire de deux sablières situées à Bolton-Ouest. Soucieux de répondre aux besoins et demandes de ses clients, c’est en août 2019 que l'entreprise fait l'achat de ses premiers 20 conteneurs de 40v et d'un camion trans-roulier. L’entreprise deviendra alors Transport Désourdy.

Confronté à la dure réalité que pratiquement 100% des résidus provenant de la location de ses conteneurs sont dirigés vers l’enfouissement, faute de service de récupération ou de centre de tri dans la région, une démarche de réflexion est alors amorcée. Ne voyant aucune autre option pour améliorer leur performance environnementale et celle de leurs clients, les entreprises du Groupe Désourdy décident de mettre en place, elles-mêmes, des installations de gestion des résidus de CRD pour desservir la région.

C’est dans cette optique que la société sœur, Écotri Désourdy, est créée à la fin de 2021. L’objectif est qu’elle puisse accueillir les activités d’un centre de tri de résidus de CRD d’une superficie de 45,000 p.c. qui pourra recevoir jusqu’à 40 000 tonnes de résidus de construction par année. L’ouverture d’un magasin pour la vente de matériaux usagés pouvant servir au réemploi et la réalisation d’un projet pilote de tri à la source des résidus de construction figurent aussi parmi les initiatives innovantes mises sur pied par le Groupe Désourdy au cours des deux dernières années.

Louis Désourdy et son équipe agissent aujourd’hui comme des acteurs de changement dans la région en raison de leur volonté d’implanter des pratiques plus écoresponsables dans leurs opérations et en promouvant la responsabilisation des entrepreneurs en construction, par l’adoption de pratiques permettant de réduire le gaspillage des matériaux et de limiter l’impact de leurs activités sur l’environnement.